Les pièges à éviter lorsque vous souhaitez louer un local commercial

Louer un local commercial

La recherche d’un local commercial à louer est une étape complexe et souvent limitée par le temps. Contrairement à l’immobilier résidentiel, l’univers de l’immobilier commercial n’est pas un marché de grande taille. Les opportunités sont plus rares. De ce fait, il est primordial de bien préparer votre feuille de route pour dénicher de manière sécurisée et fiable le local commercial idéal pour votre activité. La collaboration avec une agence immobilière vous permet de maitriser toutes les étapes indispensables avant la signature du contrat de bail et d’éviter les pièges qui vous font certainement perdre de l’argent et du temps.

Lancer ses recherches sans business plan

Il est indispensable de fixer des limites financières à ne pas dépasser avant de commencer la recherche de local commercial à louer. Droit au bail, rachat d’un fonds de commerce ou bien location pure, il existe plusieurs montages et conditions que seul un business plan peut éclaircir. En général, vous pouvez solliciter le service d’un consultant pour la conception de votre business plan.

Toutefois, pour faire des économies tout en ayant la garantie de louer un local commercial adapté, il vous est conseillé de passer par un expert-comptable spécialisé dans votre secteur d’activité. En suivant des étapes spécifiques, ce professionnel réalise ce fichier à vos côtés. La création du business plan peut se faire rapidement lorsque vous avez déjà utilisé son cabinet pour gérer le domaine du comptable de votre affaire.

Pour information, le business plan est obligatoire dans le cas où vous souhaitez demander un crédit bancaire pour le financement de votre projet. Ce document est à présent matérialisé par un expert-comptable, vous pouvez définir le budget à débourser pour le projet en indiquant avec précision la limite du montant de loyer et le budget pour le droit d’entrée ou pas de porte, qui est souvent très courante pour les immobiliers commerciaux se trouvant dans des endroits stratégiques. Si le propriétaire propose également le rachat d’un fonds de commerce avec la location, il convient de prendre en compte les droits d’enregistrement.

Par ailleurs, si vous avez un budget élevé pour la location, la conception d’un business plan vous permet d’éviter de mauvaises surprises pouvant vous faire perdre vos moyens financiers et votre temps. En outre, si vous ne savez pas comment louer un local commercial en France, il vous suffit de trouver une agence immobilière en ligne experte en la matière. Cela vous permet certes d’avoir plus d’informations sur les offres de location disponibles dans votre lieu de prédilection.

Prospecter en direct sans l’accompagnement d’une agence

Il est indispensable de professionnaliser votre prospection. En effet, l’univers de l’immobilier d’entreprise est très confidentiel et très opaque. Les meilleures opportunités sont souvent dépourvues de panneaux à louer ou à vendre. Solliciter le service d’une agence immobilière spécialiste dans la recherche de local commercial à louer vous permet de ne pas rater toutes les opportunités localement. D’ailleurs, l’agence peut négocier les prix en votre faveur. Les agences spécialisées dans la recherche d’un local commercial en ligne ont trouvé des solutions efficaces pour ce besoin de transparence.

Le modèle unique de chaque agence permet notamment d’ouvrir les portes de ce marché immobilier confidentiel à de jeunes entrepreneurs souhaitant lancer leurs activités commerciales dans les meilleures conditions. En quelques clics sur le site web d’une agence immobilière, vous pouvez par exemple bénéficier d’une puissance de communication des professionnels de l’immobilier qui sont réservés auparavant à des acheteurs professionnels comme des entreprises nationales.

Effectivement, le fait de passer par une agence immobilière spécialisée à un coût, mais celui-ci est rapidement compensé par l’argent gagné sur une négociation et le temps. Il convient avant la signature du contrat de bail d’imposer des conditions spécifiques comme l’obtention des autorisations administratives de travaux et le prêt bancaire qui sécurisent votre transaction.

Ces étapes, qui durent en moyenne 3 mois, sont parfois difficiles à attendre pour une entreprise en pleine expansion d’où l’importance de demander le service d’une plateforme expérimentée qui peut le faire rapidement à votre place. Enfin, les honoraires d’une agence immobilière sont à renverser pendant la signature officielle du contrat de bail d’une locale commerciale à louer. De ce fait, la transaction se fait en toute sécurité financière et juridique pour l’acquéreur.

Ne pas avoir défini à l’avance son concept

Une activité commerciale, quel que soit son domaine, possède certainement des impératifs opérationnels en matière de surface tels que les locaux sociaux, la zone d’accueil, la zone d’exposition, la zone de production, l’espace de réserves, etc. À celles-ci s’ajoutent les normes en vigueur énoncées dans le code de l’habitation et de la construction dans la zone d’emplacement. Dans le cadre d’une incompétence dans le domaine de l’immobilier d’entreprise commerciale, il est primordial de solliciter le service d’un architecte qui peut réaliser un plan cohérent avec vos besoins et votre activité tout en respectant soigneusement les limites des réglementations en vigueur.

 Une fois la définition du concept terminé, il convient ensuite de vérifier si les surfaces recommandées correspondent exactement à votre budget et surtout, à la fourchette de prix sur le marché local. Le cas échéant, votre architecte doit absolument revoir son plan sur papier pour trouver le meilleur équilibre ou bien se tourner vers une offre de location local commercial dans des zones stratégiques accessibles à vos moyens financiers. Pour information, chaque surface inutile reste des mètres carrés à entretenir et à aménager au quotidien. Donc pour rendre utilitaires les surfaces inexploitables dans votre local commercial, vous pouvez par exemple les cloisonner au profit d’un bureau, d’une réserve ou bien d’une colocation.

Ne pas examiner le type d’emplacement convenable à son activité

Les zones de recherche sont identifiables de manière rapide et facile en fonction de l’activité du futur commerce et de la typologie de clientèle désirée. Dans cette optique, des experts de géomarketing peuvent procéder à l’étude de marché selon vos prérogatives pour vous assister et vous conseiller dans la prise de décision.

Ce type de prestation à un coût, que ce soit pour des études automatiques en ligne ou pour une étude approfondie sur le terrain avec un consultant. Toutefois, cela est rapidement amorti, vu que la durée d’un contrat de bail commercial est de 9 ans d’où l’intérêt de déterminer le bon axe de recherche.

En outre, le document indiquant l’identification du concept peut être demandé par les établissements bancaires. En possédant un dossier précis et complet, vous pouvez facilement séduire les banques. Il en va de même si vous avez décidé de vous lancer dans un projet entrepreneurial particulier pour la première fois. En France, il existe 3 catégories de locaux à louer, à savoir le centre-ville, la périphérie et les concessions.

Le centre-ville est sans doute l’emplacement idéal pour toute activité commerciale. La majorité des locaux commerciaux sont souvent soumis à des réglementations de copropriétés. Ainsi, veuillez faire attention aux proscriptions concernant certaines fonctions. Le plus simple est de louer un local qui exerce la même activité commerciale, autrement dit, de payer un pas de porte.

La périphérie désigne un ensemble commercial regroupant plusieurs locaux commerciaux. Elle se situe en entrée de ville et disposant d’un parking spacieux. Souvent, ces immobiliers d’entreprise appartiennent à un seul propriétaire ce qui facilite la réalisation des démarches administratives. Il s’agit entre autres d’un emplacement stratégique qui s’adresse à la clientèle locale et aux passagers sur une route nationale ou départementale.

Enfin, les concessions sont des locaux commerciaux se trouvant dans des gares, des aires d’autoroutes ou bien des aéroports. De petite surface, ils accueillent de nombreux visiteurs à des heures bien précises. C’est une clientèle de type « pendulaire » pouvant augmenter de manière exponentielle en fonction la saisonnalité et l’heure. Pour louer ce type de local, il faut avoir un concept précis et répondre à un appel d’offres.

Ne pas choisir une formule de location correspondant à votre activité

Pour louer un local commercial, deux formules se présentent à vous notamment la location individuelle et la location partagée. Si vous êtes artisan ou commerçant et que vous avez régulièrement des marchandises à entreposer dans votre local, le mieux est de privilégier une formule proposant la location de forme individuelle. Ce qui est notamment la plus pratique et le moins contraignant pour votre activité. Cela vous permet aussi d’avoir assez d’espace pour entreposer vos produits commerciaux ou artisanaux.

Cependant, avec la formule de location individuelle, vous payez seul le loyer et les charges liées à la location. Par contre, si votre entreprise n’a besoin que d’un espace réduit ou d’un bureau, il vous est conseillé de privilégier la location partagée. Elle vous permet notamment de partager le loyer et les charges avec les autres locataires. De ce fait, vous pouvez amortir vos dépenses dans la phase de démarrage durant laquelle vos moyens financiers sont encore instables.

Il est également indispensable de vérifier les modalités du contrat. Pour une location local commercial, vous devez souscrire un bail commercial de 9 ans si vous exercez une activité industrielle, commerciale ou artisanale. Pour les autres métiers, un contrat de bail professionnel s’impose. Le montant du loyer est à négocier entre les bailleurs et les locataires. En général, des frais liés aux honoraires du notaire et à un droit d’entrée sont à prévoir. Avant la signature du contrat, le locataire doit payer les frais indiqués dans les réglementations.

Comment tirer le meilleur parti du marché immobilier ?
La déclaration SCPI pour les nuls