A quoi sert une assurance loyers impayés ?

En louant des maisons, les propriétaires s’exposent à certains risques tels que la perte de biens ou le défaut de remboursement. L’assurance-location gratuite est une mesure de protection qui peut être prise pour prévenir ces problèmes et intervenir en cas de litige. Qu’est-ce que l’assurance locative impayée ? Quelles garanties couvrent-elle ? Quels sont les risques de ne pas souscrire à un GLI ?

Qu’est-ce que l’assurance locative impayée (GLI) ?

L’assurance ou garantie locative impayée (GLI) est une couverture facultative qui protège le propriétaire d’un bien locatif contre les impayés et les dommages matériels. Il peut également engager d’éventuelles poursuites judiciaires, s’opposer aux créanciers irrécouvrables ou fournir une compensation en cas de départ prématuré. Par conséquent, GLI peut garantir le revenu du bailleur lors de la location de la maison et protéger cette dernière des dommages matériels. L’assurance loyer impayée est destinée uniquement aux propriétaires et ne doit pas être confondue avec les autres assurances dont GRL (Rental Risk Guarantee), GUL (Universal Rental Guarantee) et PNO (Non-Occupant Owner). La garantie de loyer impayé est valable pour les locaux à usage résidentiel et pour les locaux commerciaux à usage libéral.

Quelles garanties couvrent l’assurance loyer impayée ?

Proposée par de nombreux organismes, l’assurance loyer impayée est destinée aux propriétaires qui souhaitent se prémunir des difficultés de paiement du locataire et des éventuels dommages liés au logement. La garantie locative impayée est valable pour les installations à usage résidentiel et parfois pour les installations commerciales à usage libéral. En revanche, ils ne sont pas concernés par le non-paiement de l’assurance loyer : loyers saisonniers, logements de fonction, résidences secondaires, établissements commerciaux, artisanaux ou ruraux ainsi que les immeubles insalubres ou en danger. Par conséquent, cette assurance couvre les locations, les frais de location et les frais de détérioration lorsqu’ils dépassent le dépôt de garantie. L’indemnisation est généralement versée après le troisième mois suivant le premier versement impayé.

Quels sont les risques de ne pas souscrire à un GLI ?

Si vous ne souscrivez pas cette assurance, vous courrez le risque d’avoir des loyers impayés. Toutefois, le propriétaire se brave à d’autres risques. En cas de dommage matériel (DI), tous les frais de réparation et de nettoyage restent à votre charge. Cela comprend : les dommages et la destruction par le locataire, les frais d’inventaire déterminés par un huissier ainsi que les frais de nettoyage et d’entretien. Si le propriétaire ne souhaite pas se prémunir des frais de justice en ne signant pas une GLI incluant une protection juridique, il reste à ses frais les frais de conseil juridique nécessaires à un procès amiable et les frais juridiques pour l’assistance d’un avocat qui est nécessaire en cas de litige ou de procédure judiciaire. Enfin, les habitations inhabitées peuvent entraîner des pertes financières importantes (manque de loyers, dommages, etc.). Cette perte peut être couverte par une assurance loyer impayée.

Quelles démarches pour louer un bien immobilier ?
Comment louer sa maison de particulier à particulier ?